Édition,
investigation
et débat d'idées

Chadia Arab en tournée au Maroc

Afin de promouvoir son dernier ouvrage Dames de fraises, doigts de fée : les invisibles de la migration circulaire au Maroc (En Toutes Lettres, 2018), Chadia Arab, chercheuse CNRS à Angers, va effectuer une tournée, du 3 au 9 avril prochain, dans plusieurs villes du Maroc.

Elle ira à la rencontre de ses lecteurs à Casablanca, Rabat et Marrakech, mais également dans les villes de Khouribga et Beni Mellal. Des cités d’immigration par excellence, notamment de ces femmes qui travaillent de manière saisonnière à la cueillette de la fraise.

Chadia crédit Photo Thierry Bonnet

Chadia crédit Photo Thierry Bonnet

Dans Dames de fraises, doigts de fée : les invisibles de la migration circulaire au MarocChadia Arab analyse le programme de migration circulaire entre le Maroc et l’Union européenne, qui emploie des milliers de Marocaines précaires dans des conditions très difficiles. À la fin des années 2000, ces femmes sont parties travailler à la cueillette des fraises dans la province de Huelva, en Espagne. Recrutées directement au Maroc par des contrats saisonniers, ces Dames de fraises sont choisies pour la précarité de leur situation et parce qu’elles laissent des enfants qui les contraindront à revenir.

ETL

CALENDRIER DES RENCONTRES

  • Mardi 3 avril 2018 à 18h30 : Librairie Livremoi à Casablanca. Modération par Hicham Houdaïfa
  • Mercredi 4 avril 2018 à 16h00 : Université internationale de Rabat dans le cadre des Mercredi de Sciences Po
  • Jeudi 5 avril 2018 à 10h30 : Université de Khouribga dans le cadre des Jeudi de la Géographie
  • Vendredi 6 avril 2018 à 15h30 : Faculté des lettres des sciences humaines à Beni Mellal
  • Lundi 9 avril à 15h00 : Laboratoire Lerma-TDD, Université de Marrakech