Édition,
investigation
et débat d'idées

Selma Mhaoud au Sénat français

Le 1er décembre dernier, Selma Mhaoud, journaliste d’investigation, analyste spécialisée en risque d’intégrité et gouvernance dans la zone MENA et auteure des Champions nationaux, l’équation du développement économique au Maroc, dernier ouvrage de la collection « Les presses de l’Université Citoyenne », (En toutes lettres, 2018, en partenariat avec Economia – HEM Research Center), était invitée au Sénat à Paris pour intervenir dans le colloque « Le Maghreb en danger de déstabilisation ». Elle a notamment pris part à la table ronde intitulée « le Maghreb étranglé dans la mondialisation ? »

 Cette table ronde, coordonnée par Xavier Richet, professeur à l’Université de la Sorbonne-nouvelle, et modérée par Rachida El Azzouzi, journaliste chez Médiapart et spécialiste des questions sociales en Afrique du Nord, s’est inscrite dans le cycle de réflexions politiques, économiques et stratégiques organisé par l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO) et Jean-Pierre Sueur, président du groupe d’amitié France-Tunisie au Sénat.

La table ronde économique portait sur les thèmes du coût du non-Maghreb, de l’asphyxie du Maghreb avec l’entrée de la Chine à l’OMC, de l’après-pétrole, de l’échec du système éducatif ainsi que du chômage des jeunes dans une économie aujourd’hui en crise, dans un contexte de croissance démographique.

Les intervenants, dont Sami Hammami, professeur à l’Université de Sfax, Abdennour Keramane, fondateur de la revue Med énergie et Sofiane Tahi, de l’Université de Picardie,  s’interrogeaient ainsi sur les perspectives d’un Maghreb divisé économiquement et politiquement, confronté à des systèmes d’éducation, de formation et d’innovation peu performants et à la problématique universelle du réchauffement climatique. Alors que le Maghreb affiche aujourd’hui une politique économique qui dépend fortement de l’extérieur, ils se sont demandé comment sortir de cette situation qui ne permet pas de réduire les inégalités sociales et territoriales et qui influent, sur le long terme, leur stabilité.

Dans ce contexte, Selma Mhaoud a interrogé la politique économique marocaine des champions nationaux et son incidence sur le développement économique, politique et social du Maroc.

Les deux autres tables-rondes, discutaient de l’après-printemps arabe dans les pays du Maghreb ainsi que des enjeux stratégiques et de la sécurité dans la région du Maghreb.

Pour faire suite à ce colloque, l’iReMMO propose d’autres pistes de réflexions sur le sujet :

Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation, Le Maghreb à l’épreuve de la mondialisation, Tunisie, monde arabe: la promesse du printemps, Géopolitique et économie du Maghreb

Héloïse Russel-Holland