Édition,
investigation
et débat d'idées

Salon du livre de Québec: mise au point

Posté le 11 avril 2018

Suite à la publication dans la presse de la liste des éditeurs participant au Salon international du livre de Québec, du 11 au 15 avril, où le Maroc est invité d’honneur, En toutes lettres souhaite apporter les précisions suivantes. En toutes lettres n’a pas été sélectionnée pour participer à ce salon et ne fait pas partie de la délégation officielle. Cependant tout notre catalogue sera présenté sur le stand du Maroc, et notre auteure, Asma Lamrabet, prendra part, samedi 14 avril à 11h, à une table ronde intitulée « Femmes et Islam » pour présenter Islam et femmes, les question qui fâchent(2017, Prix Grand Atlas 2017). Le détail de la programmation ici. ETL [Lire la suite]

Depuis le mardi 10 avril, la salle du Département des études arabes, islamiques et orientales, dépendant de la Faculté de la philosophie et des lettres de l’Université autonome de Madrid, porte le nom de Fatema Mernissi. L’inauguration de cette salle a eu lieu mardi 10 avril à 11 heures, avec deux rendez-vous autour de l’œuvre de la grande sociologue marocaine. D’une part, Inmaculada Jiménez Morell, fondatrice de la maison d’édition espagnole Ediciones del Oriente y del Mediterráneo, a évoqué les livres de Fatema Mernissi disponibles en langue espagnole. Un travail rendu possible notamment grâce à l’engagement militant de sa maison d’édition, qui a traduit bon nombre de ses œuvres. Najib [Lire la suite]

À la rencontre des Ediciones del Oriente y del Mediterráneo

Posté le 10 avril 2018

Inmaculada Jiménez Morell et Fernando Garcia Burillo, les fondateurs de la maison d’édition espagnole Ediciones del Oriente y del Mediterráneo, étaient à la base professeurs d’histoire. « Au cours de notre séjour à Paris où l’on enseignait l’espagnol aux migrants hispanophones, on a découvert une littérature arabe, turque et persane qui n’existait presque pas en Espagne. C’est là qu’est venue chez nous l’idée de créer une maison d’édition qui ferait la part belle aux lettres originaires de ces pays-là », nous explique Inmaculada Jiménez Morell, toujours le sourire aux lèvres. Pendant longtemps, le couple a fonctionné de la manière suivante : l’un assurait l’alimentaire et l’autre se rendait disponible pour la maison d’édition. [Lire la suite]

Dos de femme, dos de mulet à Madrid

Posté le 9 avril 2018

La première édition du Salon du livre politique à Madrid s’est tenue à l’espace mythique du Matadero, les 7 et 8 avril derniers. Une initiative de la maison d’édition espagnole Ediciones del Oriente y del Mediterráneo, qui s’est associée avec deux autres éditeurs, Cisma et Oveja Boya afin de lancer le salon. Pas moins de 61 petits éditeurs proposaient ainsi leurs publications au public présent en nombre ces deux jours. En toutes lettres y était puisqu’une de ses publications, A la mujer y a la mula, vara dura, las olvidadas del Marruecos profundo (Ediciones del Oriente y del Mediterráneo, 2017) la traduction espagnole de Dos de femme, dos de mulet, [Lire la suite]

Apulée n°3 : Guerre et paix

Posté le 2 avril 2018

Poésie, récit, traductions… la troisième livraison de la revue Apulée consacre son numéro annuel à la guerre et à la paix. Syrie, Liban, Gaza, Sri Lanka, Karabakh… les territoires de la guerre sont multiples, et les voix pour la dire fortes et sans concession. Depuis Homère, et la colère d’Achille. Au sommaire de ces splendides 450 pages, on retient le dossier consacré aux poètes syriens Imad Al Dine Moussa, Khouloud Al Zghayare, Maha Becker, Tammam Tellawi et Omar Youssef Souleimane, celui sur Albert Camus intitulé « Terrorisme et vérité », celui sur Frantz Fanon, « Pour résister ». Et parmi les signatures, Patrick Chamoiseau, Michel Le Bris, Nazim Hikmet, Vénus Khoury-Ghata, Salah Stétié… Résistance, [Lire la suite]

Le rapport qui accable Amazon

Posté le 30 mars 2018

C’est un travail de fond qu’ont mené les chercheuses Olivia LaVecchia et Stacy Mitchell. Dans Amazon, cette inexorable machine de guerre qui étrangle la concurrence, dégrade le travail et menace nos centres-villes, qui a été traduit en français par le Syndicat de la librairie française, les auteurs brossent un tableau accablant. « Dans cinq ans, le cinquième de la distribution américaine (3,6 mille milliards de dollars) aura basculé en ligne et Amazon s’en attribuera les deux tiers. » En situation de quasi monopole, Amazon a pris le contrôle des mécanismes sous-jacents de l’économie et dicte sa loi. Celle de la destruction d’emplois, de la précarité de sous-traitant employés dans des conditions infernales et [Lire la suite]